11/07/2014

Bio, Minimalisme, Zéro Déchet, décider de changer...


C'est fou comme les choses peuvent aller vite. Il y a encore un an, nous ne consommions bio qu'occasionnellement et ne réfléchissions pas à ce que devenaient nos déchets (recyclables et non recyclables) une fois chargés dans le camion poubelle.
Fort heureusement les prises de conscience peuvent être soudaines et les ajustements au quotidien se font rapidement.
C'est au cours de ma dernière grossesse que notre mode de vie a changé.
C'est la lecture du Livre Antitoxique du Dr Laurent Chevalier qui a fait le déclic. Ce n'est pas un hasard si ce livre m'est tombé dans les mains. Ce jour là je cherchais un livre orienté santé sans trop savoir quoi prendre. Je l'ai lu consciencieusement, j'ai pris des notes, j'ai beaucoup appris, j'ai décidé de tout changer.
Manger bio sans augmenter son budget, c'est possible, c'est même facile. Il suffit de consommer des choses simples, on repense à sa Mamie qui cuisinait si bien, sans y passer des heures et sans avoir recours aux plats préparés. On profite des marchés de producteurs locaux.

Depuis Octobre 2013 nous consommons 95% de bio (et qu'est-ce qu'on se régale!!!), nous avons banni les produits d'entretien chimiques, nous remplaçons le plastique par une alternative plus saine, utilisons peu de cosmétiques mais bio et aussi naturels que possible...

En fait tout ces changements s'inscrivent dans une démarche de simplicité volontaire. Je me suis donc replongée dans l'Art de la Simplicité de Dominique Loreau puis l'Art de l'Essentiel du même auteure (à mon avis quand on a lu le premier le 2e s'avère superflu), ces œuvres sont de bonnes motivations quand on veut mettre en place un désencombrement, quand on veut simplifier son quotidien afin de s'octroyer du temps pour ce qui fait du bien (passer du temps en famille, avec des amis, se promener, lire, regarder de bons films, prendre soin de soi...). Parce que la simplicité volontaire c'est arrêter de perdre son temps, son énergie à des préoccupations futiles, superflues pour laisser la place à ce qu'il y a de meilleur.
J'ai donc voulu désencombrer, beaucoup. Mais fin de grossesse et problèmes de dos m'ont freinée.

Ella est née le 13 Février. Je me suis sentie prête à lire Zéro Déchet, prête à changer certaines habitudes. Je ne pensais pas adopter ce mode de vie au départ, et puis ça m'a mis une claque. Le mode de vie de Béa Johnson est séduisant, actuel, on peut facilement s'y projeter. C'est là la clé de son succès, l'accessibilité au plus grand nombre.
J'ai réalisé que nos modes de vie sont indécents, irresponsables, et finalement il suffit de peu pour réduire conséquemment notre empreinte. Cette fois encore il suffit de repenser à nos grands parents.
Nous avons grandi dans une société de consommation (et personnellement dans ma vie de jeune adulte j'ai sauté les pieds joints dedans), on s'en plaint souvent mais personne ne peut nous forcer à adopter la démesure.

Bref, je ne sais pas trop où va mon article, c'est une introduction à d'autres articles qui viendront je l'espère, car c'est un sujet qui me tient à coeur. Quand on adopte la simplicité volontaire on peut vite être rattrapé par les vieilles habitudes et par l'abondance qui nous entoure. L'écrire noir sur blanc permet de l'ancrer un peu plus profondément. Le but est aussi de rencontrer des personnes ayant les mêmes préoccupations, les mêmes buts, d'échanger.
Merci Instagram, par son biais j'ai rencontré d'autres adeptes du zéro déchet, c'est encourageant. Merci les blogs aussi.
Certes, il y a un effet de mode, le livre est un best seller comme l'était L'Art de la Simplicité, mais si ça peut faire évoluer les mentalités j'ai envie de dire : tant mieux !


Y-a-t-il des personnes en accord avec tout cela qui me lisent?
Le sujet vous intéresse-t-il?


D'autres articles en rapport : REFUSE & REUSE - Le nécessaire du marche
                                              REUSE - Les mouchoirs en tissu
                                              REUSE - Pochette goûter Malo
                                              Réflexions


Bises,
Marie.

15 commentaires:

  1. Comme tu le sais déjà, je suis en accord avec tout cela! Et bien sûr ce sujet m'intéresse alors j'ai hâte de lire la suite :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Natasha !
      A moi de continuer...

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Je viens de trouver le temps de passer par ici suite à ta photo sur Instagram, je suis moi aussi en plein changement et qu'est ce que je me sens mieux !
    Vite vite la suite :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est que du positif tout ça :D

      Supprimer
  3. Coucou, je suis tombée sur cet article car j'ai une veille "bio" sur Hellocoton et je trouve ce que tu dis génial :-)
    Je pense que beaucoup de gens se réveillent en ce moment sur ces sujets alors réjouissons-nous !
    Tu devrais lire "Comment j'ai sauvé la planète" si tu aimes bien ce genre de livre, c'est le seul livre sur l'écologie qui est tordant! (j'en parles ici : http://biopascher.wordpress.com/2014/07/02/enfin-un-livre-drole-concret-et-pas-moralisateur-sur-lecologie/

    Sabrina de Bio Pas Cher.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Sabrina,
      Merci pour ton commentaire et merci pour ce conseil. Je croise les doigts pour que ce livre soit en médiathèque ;) . Je viens justement de finir Le Paradoxe Du Choix, intéressant mais un peu lourd, de la légèreté me ferait le plus grand bien...

      Supprimer
    2. Tu me dira si jamais ^^

      Supprimer
  4. Tu as tout dit, je n'ai rien à ajouter, j'adore ton article. on attend impatiemment la suite ...

    RépondreSupprimer
  5. Je suis aussi, comme tu le sais déjà, d'accord avec tout cela et dans une démarche de changement. C'est un article très intéressant et j'espère que tu en feras beaucoup d'autres dans cet esprit.

    RépondreSupprimer
  6. Je suis de passage sur ton blog suite à tes publication instagram et j'adore !! J'ai lu zéro déchet en une semaine et j'ai adoré! Mes prochaines lectures sont slow cosmétique, le livre antitoxique (vu sur ton blog acheté aussitôt en format kindle) et no impact man prochainement...
    Je n'ai pas de machine à coudre alors pour les petits sacs en tissus pour faire les courses il va falloir que je me renseigne pour m'en procurer ... ou emprunter une machine et m'y mettre mais travaillant 39h je n'ai pas trop le temps pour ça la semaine ! J'ai acheté des lingettes microfibres et serviettes de table en coton bio pour remplacer le sopalin, je viens de commander mon 1er kit des tendances d'emma pour supprimer les cotons carrés démaquillant et j'ai utilisé ma fleurcup pour la 1ere fois et je me suis dis mais pourquoi je n'ai pas connu ça avant!! Il faut aussi que je rachète des mouchoirs tissus car les mouchoirs papiers chez nous c'est un peu la folie ! On y va piano piano mais sûrement ! Manque plus que les courses en vrac et c'est là que ça se complique j'ai 2 magasins bio près de chez moi mais pas de vrac, un vrac de grande surface mais avec sac plastique pr se servir et je ne me vois pas trop y aller avec des sacs tissus (peur qu'on me prenne pour une folle ^^) et les marchés tombent souvent dans mes heures de boulot ou que le dernier vendredi du mois donc pas évident... Un drive fermier va bientôt voir le jour j'ai hâte de voir comment ils vont fonctionner (sacs papiers je pense un peu mieux que le plastique car j'allume mon feu avec!).
    Contente en tout cas d'avoir trouvé ton blog et je prendrai un peu de temps pour lire tes autres articles !
    PS: si tu vends quelques sacs tissus je suis intéressée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire,
      Je vois que tu es aussi enthousiaste que je le suis. On finit souvent par se demander pourquoi on n'a pas commencé avant tellement c'est agréable et évident.
      Vraiment ose acheter avec tes sacs en tissu, tu n'auras pas l'air d'une folle, juste d'une écolo. Peut-être donneras-tu des idées à d'autres ;) . Pareil pour les fruits et légumes, en sac en tissu ou filets. Ne te soucie pas de ce que les autres en pensent, d'ailleurs ça leur est sûrement égal. Fais-le avec le sourire, ça passera comme une lettre à La Poste.
      Sympa le drive fermier ! ça sonne bien ;) . Effectivement avec des sacs en papier ça peut être bien. Tu peux peut-être t'arranger avec eux pour qu'il te mettent ça dans une cagette ou un panier (en alternant avec 2: un chez toi, un chez eux).
      Pour les sacs, je ne peux pas en vendre, je suis en congé parental. Tu pourras en trouver sur le net je pense, ou mieux, tu peux peut-être faire un troc avec quelqu'un qui te coud des sacs dans un vieux drap à toi et tu lui donnes des objets/meubles/ou un éléctroménager dont tu n'as pas besoin, qui t'encombrent mais qui peuvent intéresser la personne. Sinon emprunte une machine, et laisse toi le temps d'en faire quelques uns lors de tes jours de congé, 1h ou 2 de temps en temps et tu auras un beau kit zéro déchet ;)
      J'ai beaucoup aimé ton instagram également. Je relis Zéro Déchet aussi pour pouvoir aller plus loin encore.
      Bises,
      Marie.

      Supprimer
    2. Merci de ta réponse ! Je viens de faire un tri dans mes vêtements j'ai du mal encore à me limiter à 7 t-shirts et 2 jeans mais ça viendra progressivement je me débarrasse déjà de ce qui est abimé, trop petit ou que je n'ai pas mis parce que je pensais remettre... du coup je vais regarder ce que je peux me resservir pour fabriquer des sacs à provisions ;-) je demanderai soit à ma belle-mère de me prêter sa machine à coudre et puis peut-être m'en procurer une d'occas' par la suite ...
      Pas bête du tout l'idée de la cagette / panier pour le drive j'y vais demain après le travail je posterai sûrement quelque chose sur insta !
      Bises à toi et hate de voir les prochains posts !!

      Supprimer
  7. Il faut absolument que je lise le livre anti toxique, j'en entends que du bien !

    RépondreSupprimer