14/08/2014

Vers le zéro déchet. Faire ses courses.

Bonjour,

Je reviens enfin vous parler de zéro déchet. A vrai dire, j'ai presque l'impression de ne rien avoir à raconter à propos de notre passage au zéro déchet; comme si rien n'avait changé, ces nouvelles habitudes sont tellement ancrées en moi que c'est comme si ça avait toujours été ainsi.
Pourtant il y a tant à dire.

Tout d'abord je tiens à préciser que nous ne sommes pas à 100% zéro déchet. Nous en produisons encore et nous n'atteindrons sûrement pas le 0, mais les choses avancent et je suis heureuse de ce nouveau mode de vie.



La source numéro 1 de déchets dans nos foyers est certainement l'alimentaire. Quand on voit que même les bananes bio sont emballées dans du plastique il y a de quoi s'arracher quelques cheveux. Le supermarché n'est donc pas le meilleur endroit pour se mettre au zéro déchet, bien qu'on trouve tout de même des fruits et légumes en vrac, et du poisson, de la viande, du fromage, etc.. à la coupe.
Pour ma part j'ai fait le choix du bio, autant que possible local, sans emballage mais avec un budget serré. Alors voici comment je procède :

Mon équipement :

- un caddie à roulettes (comme les mémés au marché, oui oui). Trouvé via leboncoin pour 5€ mais pas la porte à côté. Ça a été pour moi une telle libération ! Oui à ce point, essayez de faire le marché avec un bébé en écharpe ou poussette d'un côté et 2 gros cabas chargés de l'autre côté, c'est presque un parcourt du combattant.
- un cabas en lin ou coton que j'avais déjà pour faire mes courses auparavant.
- un sac à pain, fait maison dans un reste de tissu ayant servi à confectionner une robe en lin. Il n'y a rien de plus simple à coudre. Il se trouve toujours dans l'entrée de la maison pour ne pas l'oublier quand on part.
- des bouteilles en verre pour le lait. Ce sont d'anciennes bouteilles de jus d'orange que je lave avec un goupillon très pratique acheté en magasin bio.
- des sacs en tissu. Que chacun devrait avoir, zéro déchet ou non. Ils ont beaucoup de succès sur le marché et en magasin bio. J'en avais cousu pas mal mais j'ai du en refaire ce qui m'en fait un grand nombre mais ce n'est pas de trop quand on achète fruits, légumes et vrac avec. Maintenant il faut que j'en fasse pour ma maman, je crois d'ailleurs que le père noël va devenir distributeur officiel de mes petits sacs cette année ;) .
- quelques boites en plastique pour le beurre chaque semaine et le poisson occasionnellement. Elles seront un jour remplacées par de l'inox ou du verre.
- un petit pot de confiture pour la crème fraiche.
- un bocal en verre pour le fromage de chèvre. Ce fromage est inégalable, impossible pour nous de remanger du chèvre de la grande distri. Un crottin demi sec coûte 2€50 mais une très fine tranche suffit pour avoir du goût. Moins mais mieux, j'adore !
- des boites à oeufs, on en mange pas mal (des oeufs, pas des boites), trop même, je pense diminuer et commence à rechercher des recettes vegan pour changer.




Comment je procède :

 Après avoir laissé ma puce à son Papou :

1/ Je me rends au marché de la petite ville la plus proche (il a lieu les lundis, vendredis et samedis). On y trouve de tout : du bio, du conventionnel, des fruits, légumes, de la viande, des produits laitiers, du poisson, du pain, des galettes, du miel...
Je prends du pain, je montre d'emblée mon sac à pain sinon un papier se retrouve vite fait enroulé dessus. Je prends des pommes au stand du producteur local, des fujis mmmh. Je m'arrête chez le producteur de produits laitiers, il remplit ma/mes bouteille(s) de lait. Il me sert une tranche de beurre après avoir taré la boite en plastique; met un fond de crème fraiche dans mon pot à confiture. Je demande tel ou tel fromage (rebreton, meule, tomme) qu'il met dans un de mes sacs en tissu. C'est lui qui a le plus souri avec le sac en tissu mais il ne s'étonne plus maintenant. Je prends ensuite des fruits que je mets soit en vrac dans le cabas (melon, avocat, bananes), soit dans des sacs en tissu (abricots, prunes...). Je passe ensuite aux légumes, là la dame adore les sacs en tissu et pense que je devrais en faire commerce. Je prends donc une belle quantité de légumes produits tout prêt et finis par les oeufs qu'ils vendent pour un producteur local et récupèrent bien volontiers les boites vides.
Je ne prends pas de tickets.

2/ Je file au magasin bio.
J'achète en vrac : pâtes, céréales (riz, boulgour, millet), légumineuses, oléagineux, céréales petit dèj, biscuits, gomasio. Il y a aussi du sucre mais je n'en ai pas encore pris puisque la dernière fois que j'ai acheté du sucre date et qu'il s'agissait d'un paquet de 5 ou 10 kgs; je prendrai bientôt des graines de lin et peut-être un jour des baies de goji ainsi que du pollen.
Malheureusement on ne trouve pas tout en vrac. J'achète la farine locale en sachets papier de 5kgs. En fait pour le reste je privilégie les emballages réutilisables ou recyclables (moutarde, huiles, petits pots bébé occasionnels).
Il me reste peu d'emballages au final : boite de lait artificiel bébé (évitées jusqu'ici cause allaitement exclusif), couches (on vient de me donner des lavables mais malheureusement il y a toujours un truc qui cloche... grumpf... ça viendra...). Sachets de graines à germer (que je fais moi même germer, trop facile, trop économique!).

3/ Je vais au supermarché.
J'y prends du jus de fruits, de l'huile, du vinaigre, de l'apéritif en bouteilles de verre, du rosé en cubi, des tablettes de chocolat avec emballages recyclables.
Du côté du non-recyclable il reste les gâteaux apéritif (on est en Bretagne, les apéros improvisés sont récurrents, je ne peux pas toujours anticiper, et en vrac c'est très cher), parfois un gros gruyère tout fade pour mon homme qui préfère parfois la quantité à la qualité, parfois des conserves, occasionnellement des chips, plus occasionnellement encore de la truite fumée et des bonbons...


Je me procure du cidre chez le producteur (Kérisac j'adore, c'est à 2kms de chez mes parents), la caisse et les bouteilles sont consignés et ça revient tellement moins cher : 2€40 en supermarché contre 1€50 une fois la consigne rapportée.
Je prens une partie de la bière de manière consignée et pense élargir à toute la consommation de bière et de cubi de vin.



J'oublie sûrement des choses mais on a là le principal.
A savoir que je préfère nettement faire les courses seule.




Avec tout ceci j'ai réduit considérablement notre production de déchets recyclables et non-recyclables. Je trouve tout ceci beaucoup plus cohérent, responsable et même esthétique.
On mange Super bien ! Sain, bio, de saison, gourmand, varié pour un budget limité.
Ca parait peut-être laborieux mais ça ne l'est absolument pas. Ces courses me prennent 1h à 1h30, soit pas plus qu'avant quand je faisais le tour des rayons et slalomais entre les caddies. A savoir que je fais les courses pour 4.

Et vous, vous en êtes où? Vous appliquez déjà tout ça? Vous en avez envie?




Bises,
Marie.

33 commentaires:

  1. Quelle organisation! Et tes petits sacs de vrac ont l'air super... je veux bien les mêmes ;-) Maintenant installée en Allemagne je découvre avec tristesse qu'hormis les fruits et les légumes rien ne se vend en vrac ici... donc je me retrouve à recycler/jeter plus d'emballages qu'auparavant ;-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça m'étonne qu'en Allemagne il n'y ait pas de vrac, eux qui sont réputés pour être écolos. J'espère que ça viendra !
      Une fois que tu as pris ces bonnes habitudes c'est décevant de régresser.
      Ça viendra, on y croit ! :)
      Bises

      Supprimer
    2. Supermarché zéro déchet en Allemagne
      http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/11604/creation-du-premier-supermarche-sans-emballages-en-allemagne

      Supprimer
  2. Je tends également plus vers le zéro déchet mais pas évident.
    J'utilise certains trucs qui ne se vendent pas en vrac (comme la crème d'avoine ou de riz par exemple) mais j'évite au maximum les emballages pour le reste. Mon copain ne comprend pas trop mon changement soudain de mode de vie alors il faut que j'essaie de l'en convaincre. Par exemple le café (je n'en bois pas), il a une machine à capsule et je ne sais pas comment lui faire changer.
    J'ai mes petits sacs en tissus pour légumes et autres choses en vrac mais je n'ai pas encore essayé d'acheter viande et poisson dans des bocaux en verre encore. Je sens qu'on va me regarder avec de grands yeux. Mais ça tant pis à la limite.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, nos changements vont souvent trop vite pour nos conjoints. Ici c'est pareil, il est réfractaire a certaines choses mais je ne veux pas le brusquer, qu'il se sente forcé, contraint. Alors je laisse le temps faire son travail et pour un anti-bio anti-écolo à la base il a beaucoup de chemin derrière lui.
      Tu me fais penser que je n'ai pas parlé du café. Je prends le mien en grande surface et dans des contenants alu recyclables. En fait je ne peux que prendre du décaféiné puisque les plus grands consommateurs de café (mon beau-père et ma mère) ne peuvent boire de caféine. C'est du malongo, le seul déca "green" que j'ai trouvé.
      Pour l'achat en bocaux, dis que tu préfères car ça conserve mieux, ça sent moins et qu'au passage ça ne produit plus de déchets, les gens comprendront et avec de la chance il s'y mettront. ;)
      Bises

      Supprimer
  3. Ton témoignage est super motivant : moi qui n'osais pas prendre le vrac dans des sacs en tissu de peur du regard disant "normalement on prend ceux proposés en papier, je crois que je vais me mettre à coudre des sacs en tissu et prendre mon courage à deux mains (;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui fait-le ! Pour mon expérience j'ai eu affaire surtout à des gens enthousiastes, d'autres sont curieux, au pire ils sont amusés.
      Du fait que ce soit sur des marchés ou dans des rayons bio, la plupart des personnes sont adeptes d'une vie simple et/ou concernés par l'état de notre belle planète.
      Bises.

      Supprimer
  4. Super tout ça! Ton article est très inspirant, d'ailleurs ça m'a motivé pour enfin coudre mes sacs en tissu pour le vrac et j'ai commencé ce matin! On a donc commencé aussi cette démarche chez nous et on se sent plus léger je trouve! (tout comme les sacs poubelle descendus ce matin et bien moins remplis que d'habitude: eh ben, ça fait plaisir!): désencombrement en cours, achats en vrac devenus systématique et alternatives lavables (lingettes, couches pour les fesses de la petite dernière...) adoptées depuis longtemps... Bon il y a encore du chemin à faire et comme toi, je doute d'atteindre le total zero un jour mais on progresse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, merci pour ton commentaire !!

      Supprimer
  5. C'est hyper intéressant ! Tu dis budget serré, mais à combien cela te revient-il pour 4, par semaine ? J'aimerai faire de même mais avec un emploi du temps et un budget étudiant je ne sais pas si c'est possible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire, il m'a inspirée pour un nouvel article. Je me suis dite que cette problématique se posait à tous et plutôt que de répondre en commentaire j'ai préféré faire quelques chose de complet. Et c'est vrai que la notion de budget serré est relative.
      Bises.

      Supprimer
  6. Belle organisation bravo ! Je suis également dans la même démarche mais je suis encore loin de toi. Ca me déprime de voir tout ces emballages inutile partout.. Même les marques bio ne font pas toujours d'efforts sur leurs produits. On s'y met par étape avec mon copain, mais j'espère bien finir par jeter un minimum.
    J'aimerais aussi me mettre au sac en tissus mais sais tu ou l'on peut en trouver ? Je ne sais pas coudre :/
    Pour ce qui est das produits tel que la viande, poissons, beurre etc.. Je n'ose pas encore passer le cap du bocal. Je suis hyper timide/réservé et j'ai peur de la réaction des gens, je voit déjà les clients autour de moi dire "Quel chieuse celle la, elle peut pas faire comme tout le monde" ou les regards choquées. Je sais c'est totalement bête mais j'espère un jour franchir le cap :).
    Travaillant en boulangerie, tu as raison quand tu dit qu'on a vite un papier autour de son pain, c'est affolant le nombre d'emballage gaspiller, on en met partout et c'est complétement inutile parfois, comme pour le pain par exemple je pense qu'on peut s'en passer au moins. J'essaye de sensibiliser mes clients fidèle pour qu'il rapporte un sac en tissus pour leur pains et certains on franchit le cap, même si il y à beaucoup de progrès à faire encore malheureusement. En tout cas super article, je trouve ça tellement plus jolie en plus, les bocaux ou l'on voit le produits dedans, que des emballages moches pas harmonieux.

    http://manouvelleviedeconsommatrice.wordpress.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci.
      Tu as bien fait de soumettre l'idée du sac à pain, les gens n'y pensent pas j'imagine.
      Pour le reste il ne faut pas penser aux regard des autres sinon on ne fait rien. Mais c'est bien évidemment plus facile à dire qu'à faire :) .
      Je ne sais pas où il est possible de trouver des sacs en tissu. Niveau fruits et légumes les filets pour le linge peuvent faire l'affaire. Sinon tu peux peut-être faire un échange de bons procédés avec une amie/tante/cousine qui coud, voir même sur un site d'échanges de services...
      Bises.

      Supprimer
  7. Bonjour Mimi,
    Quel plaisir de lire ton blog et de voir que nous partageons les mêmes envies et les mêmes valeurs, félicitations pour tous tes engagements écologiques et économiques, tu es un bel exemple pour beaucoup de monde, moi y compris, merci pour tes échanges, je vais vite te rajouter dans mes blogs préférés :)
    Amitié,
    Alice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Alice,
      Un grand merci pour ce commentaire. Après je ne pense pas être un exemple, je ne fais pas tout parfaitement. Ma démarche n'en est qu'à ses balbutiements mais si ma petite expérience peut inspirer ou motiver du monde, alors mon objectif sera atteint ;) .
      Bises.

      Supprimer
  8. Je vais penser très sérieusement aux petits sacs, c'est une idée géniale. Pour le lait, je ne connais personne hélas qui le vende en vrac chez moi.
    J'avoue céder encore à la maison au pot de nutella, pack de céréales que je me passerais pourtant bien d'acheter.
    Donc l'essentiel de mes emballages tient à ceux-là. On est à 100gr de déchets par personne par jour mais si je faisais comme toi, j'en aurais presque plus. Je vais étudier ça de plus près sauf pour le sempiternel nutella. (ils n'aiment pas mon fait maison et de toute façon, le fait maison génère encore plus d'emballages).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,
      Désolée de ne répondre que maintenant, entre vacances, déconnexion et rentrée, le temps passe si vite.
      Je ne vois pas trop ce que 100gr représente en terme de déchets mais ça semble assez peu, moi rien qu'à cause des couches je vous dépasse (c'est pas faute d'essayer les lavables mais il y a toujours quelque chose qui ne va pas...). On bute tous sur quelque chose. Et on fait les courses pour une famille entière, il faut faire avec les exigences de tous, ce n'est pas simple. La démarche est récente et les bonnes habitudes déjà mises en places sont de belles victoires.
      Bises,
      Marie.

      Supprimer
  9. Bonjour Marie,
    je decouvre ton blog et partage avec toi la même façon de faire les courses. Au début on ose pas , mais ensuite cela vient très vite !
    Maintenant je tends mes petits sacs en tissus ou mes boites et cela passe très bien.
    De gros soucis m'ont obligés à revoir complètement notre façon de vivre : je compile réduction des déchets, vivre simplement, consommer bio, simplicité volontaire, au fil des mois des petites choses se mettent en place sans contraintes. Au final la vie est plus simple au quotidien.
    il n'est pas facile de trouver des denrées en vracs, le plus simple est de servir chez les producteurs locaux mais il n'ya a pas tout même si notre listes de courses c'est beaucoup simplifiée. Pour ce qui est du budget il est vrai que consommer revient plus cher mais comme en même temps la consommation est differente on depense moins ! Merci de ce partage et bonne continuation . zakka

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut !
      Ce que tu dis est si vrai.
      Je suis tout à fait d'accord.
      J'ai commencé un petit tour sur ton blog, il m'a l'air très sympathique, j'ai hâte d'en voir plus.
      Bises,
      Marie.

      Supprimer
  10. Superbe article, et commentaires également. Cela fait du bien de voir qu'il y a de plus en plus de gens ici et de plus en plus touché par les mêmes choses et avec une volonté de changement. C'est une bouffée d'oxygène ! Parce que quand on fait notre petit truc chacun de notre côté, on nous fait nous sentir un peu bizarre ou marginal. En lisant ton articles et tous les commentaires, ça va beaucoup mieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça, on se sent un peu seule dans sa démarche, sauf sur les réseaux sociaux, blogs et compagnie. Et qu'est-ce que ça fait du bien !!! Par ici, personne ou presque n'y voit d'intérêt, c'était mon cas aussi avant mais il faut savoir s'ouvrir et se remettre en question.
      Donc c'est vrai que chaque commentaire a une portée ultra positive; une bouffée d'oxygène, tu as raison c'est tout à fait ça.

      Supprimer
  11. Bonjour Mimii, Je suis dans la même démarche que toi!
    Mon souci, à l'heure actuelle, est que nous consommons du lait de soja (bonne source de protéines végétales car pas de yaourt à cause des emballages) et que le faire me parait assez fastidieux.
    Or, le lait de soja chez nous (2 adultes 2 enfants,) c'est 7 briques (recyclables certes, mais tout de même) alimentaires en carton avec bouchon en plastique.
    Aurais-tu une idée pour éviter cela?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Possinou,
      A vrai dire, à part le faire soi-même je n'ai pas vraiment de réponse à t'apporter, je suis désolée. Je ne sais pas combien de temps tu peux consacrer à la préparation... peut-être que préparer 1L par jour est trop contraignant, mais peut-être peux-tu faire 7L une fois par semaine? Par contre ce n'est zéro déchet que si tu trouves du soja jaune en vrac. Chez moi il n'y en a pas, on ne trouve que des protéines de soja.
      Personnellement je fais mon lait d'amandes, on peut aisément faire du lait de riz, du lait d'avoine, du lait de noisette zéro déchet mais ça n'est peut-être pas ce que tu cherches niveau apport de protéines...
      Si tu trouves ta réponse, peux-tu m'en faire part?
      Merci et bonne journée !

      Supprimer
    2. tu peux prendre le lait directement chez le producteur ou dans les distributeurs et faire tes yaourts à la yaourtière, 0 déchet!

      Supprimer
  12. Merci! Merci! Merci!...
    Pour me donner envie de continuer...car sur la toile on se sent un peu moins "seule" que face à la commerçante qui nous tend un morceau de parmesan posé magistralement sur son socle de polystyrène et enroulé comme un nem dans du cellophane!
    Mais j'ai gagné: j'ai changé d'adresse!

    RépondreSupprimer
  13. Je reve de pouvoir faire tout ca !
    mais malheureusement n'ayant pas de voiture mon " perimetre" d 'action est limitée à ce que je peux atteindre à pied ou en bus ( sans non plus fair 3 changements et y passer 3 heures) et malheureusement mon supermarché est le parfait contre exemple....
    Un jour peut etre en attendant j essaie de faire le plus possible moi meme, d'acheter le moins emballé ou en emballage recyclable... et je fais un lombricompost !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te souhaite de pouvoir trouver du vrac, en attendant c'est toujours une bonne chose d'appliquer le compostage, de faire soi-même et à défaut de vrac, privilégier le recyclable.
      Sinon, tu peux peut-être voir pour organiser tes courses différemment? Genre prendre le bus une fois par mois pour acheter des aliments secs en vrac (pâtes, riz, farine, légumineuses, céréales, biscuits...) en les prenant en quantité suffisante. Et même en grande surface on peut acheter fruits et légumes dans des filets et sacs en tissu; peut-être se faire servir à la coupe dans des boites plastiques et bocaux. Le petit supermarché du coin accepte, mais pour les plus grandes surfaces je n'ose pas (et puis je les fuis !).
      On s'organise tous différemment selon la disponibilité, l'emploi du temps et les préférences.
      Bonne continuation !
      Bises,
      Marie.

      Supprimer
  14. Waouh, ça donne énormément envie de suivre ce que tu fais et de diminuer ses déchets !
    A l'heure actuelle, je diminue comme je peux en recyclant, en gardant les pots en verre, en réutilisant comme je peux, en utilisant des cabas ... Par la suite, et lorsque les choses seront plus faciles à faire pour nous, je compte bien diminuer de manière conséquente les déchets produits (composte, par exemple) :)
    Bravo et bonne continuation !

    Cocotte Veggie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est déjà un bon début :)
      Merci pour ton commentaire.
      Bises,
      Marie.

      Supprimer
  15. Bonjour,

    Merci pour cet article !! Que de bonnes idées ! Je me pose un grande question concernant le fromage !
    Les fromagers ainsi que tout ce que j'ai lu sur internet préconise, à défaut d'une cave d'affinage, de conserver le fromage dans le papier d'emballage d'origine à la fois hermétique mais poreux... En tout cas les boites hermétiques sont le plus souvent déconseillées. Et comme je suis amatrice de fromage, ça me tient à coeur de concilier zéro déchet et bon fromage ;)
    Alors quelle solution adopter pour le zéro déchet ? J'ai vu que tu avais écrit que tu avais fait des sachets en tissu aussi pour ton fromage. Je n'avais lu ça encore nul part. Te l'as t'on conseillé ? En es-tu contente ?

    Merci d'avance pour ton aide !

    RépondreSupprimer
  16. Merci pour ce récapitulatif vraiment très chouette !
    pour ma part, je faisais les courses aux supermarchés, et j'utilisais aussi des sacs en tissus, ou je collais directement l'étiquette du prix sur le légume que je prenais.
    désormais, pour les fruits et légumes et le pain, je vais au marché, et j'ai zéro déchet.

    Mais il y a des points où j'ai toujours des déchets:
    - pour la viande, le fromage et le poisson, soit on va au supermarché, ou bien les commerçants nous mettent un papier emballage
    - les cosmétiques ont toujours des emballages, surtout crème et shampoing...le shampoing solide me donne de l'eczema. sinon on utilise un pain de savon assez chouette, mais acheté sur internet... ! pas facile de ce point de vue !

    RépondreSupprimer
  17. Bonjour,
    pour ceux qui recherche un commerce vrac sans emballage,
    dans un village de la Drôme, à Hauterives 26390, un magasin indépendant "Le Panier du Facteur", a décidé d’offrir un nouveau service qui devrait vous ravir : des produits en vrac sans emballage, = mais ça veut dire quoi ??
    Vous choisissez les produits selon la quantité qui vous convient, vous venez avec vos contenants, nous tarons la balance du poids du contenant (vous ne payez pas le poids de l’emballage).
    Vous pourrez trouver les produits suivants :
    Légumes secs tels que : des lentilles vertes et lentilles blondes Françaises, des haricots rouges, des lingots blancs, des pois chiches d’Import, des pois cassés vert Français, de la semoule de blé Française, du Boulgour ainsi que des fèves Françaises et un mélange salade,
    Riz et Pâtes : Long grain étuvé, Basmati très long grain, des coquillettes, des farfalles, des macaronis et des tortis,
    Fruits secs : des noisettes décortiquées, des cerneau de noix, des amandes décortiquées
    Le sucré : des cacahuètes sucrées enrobées, des pralines entières Saint Genis, des arachides coques (Cacahuètes entières),
    Les gâteaux : des madeleine en portion individuelle Le Ster, des madeleines pépites chocolat Le Ster,
    Vous trouverez également des fruits et légumes en vrac (aucun emballage ou de quantité obligatoire) en majorité de producteurs locaux et Français, le tout en emballage papier,
    mais aussi des fromages du Vercors et de Savoie à la coupe ainsi que des fromages de producteurs locaux (au lait de vaches et chèvres),
    avec également de la charcuterie à la coupe (Jambon blanc et sec, terrines, Rosette,...),
    Bon appétit et à bientôt, === Merci de PARTAGER
    Le Panier du Facteur 1 rue André Malraux 26390 HAUTERIVES
    www.lepanierdufacteur.com

    RépondreSupprimer